Stress thermique Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Après une première vague en juin et une deuxième la semaine dernière, voici la troisième. Est-ce la Covid qui fait à nouveau parler d’elle? Non. Car même si le nombre de cas remonte et que plusieurs pays conseillent, voire imposent, le port du masque, on évoque ici une nouvelle période de canicule. Après un mois de mai très chaud et un premier gros coup de chaleur en juin, voici que le mercure s’affole encore avec des pics un peu partout en Europe.

    Les effets du réchauffement climatique se font de plus en plus sentir. Le feu a ravagé et ravage des milliers d’hectares de forêts au Portugal, en Espagne, en France, en Italie et en Croatie. Chez nous, le niveau des eaux baisse dangereusement et les glaciers fondent sous les ardeurs du soleil. Les vacanciers ne peuvent plus naviguer sur le lac des Brenets et à Saas-Fee, les touristes sont privés des joies du ski. Plus grave, une chute de sérac a fait deux morts et neuf blessés en mai, au Grand Combin (VS).

    L’occasion est belle de modifier nos habitudes, d’apprendre à consommer moins et mieux

    Lors du Forum des îles du Pacifique, la semaine dernière à Suva (capitale des Fidji), les dirigeants des pays concernés ont lancé un appel pour «une action urgente, robuste et transformatrice». C’est indéniable: les vagues de chaleur à répétition mettent à mal notre planète, notre santé et notre économie; le dérèglement climatique fait désormais partie de notre quotidien.

    Sans pour autant céder aux sirènes des modes écologiques, nous sommes contraints de prendre acte de la gravité de la situation. Dame Nature ne cesse de nous rappeler à l’ordre. Le fardeau invisible des canicules pèse désormais sur nos épaules. Dans la torpeur de l’été, le stress thermique s’est installé. Le pape François s’est dit préoccupé par la situation. Il appelle à prendre soin de la maison commune par le biais d’une «conversion écologique» qui exige un changement de mentalité et un engagement à œuvrer pour la résilience des personnes et des écosystèmes.

    Il nous faut nous mettre en marche. Alors qu’on nous prédit un hiver difficile avec de potentielles coupures d’électricité et de gaz et une pénurie de mazout, l’occasion est belle de modifier nos habitudes, d’apprendre à consommer moins et mieux. C’est sûr: le changement, c’est maintenant! Demain il sera trop tard.

    Articles en relation


    Un manifeste écologique

    Dans son exhortation apostolique sur la crise climatique Laudate Deum (Louez Dieu), publiée le 4 octobre, François tire la sonnette d’alarme. Tout en s’élevant contre les climatosceptiques, il appelle à un «changement culturel», des décisions politiques et des actions concrètes.


    Famille: comment parler climat aux enfants?

    Entre les grandes chaleurs et la rareté de la neige, un nombre croissant d’enfants sont angoissés devant l’avenir. Des spécialistes romands livrent leurs conseils aux parents: libérer la parole et aider les enfants à agir!


    Un aiguillon embarrassant

    Tous les tableaux ne sont pas droits au Musée Léopold de Vienne. Certains paysages sont inclinés de deux, trois ou cinq degrés. Presque rien, mais déjà de quoi déranger. «Quelques degrés de plus feront du monde un endroit inconfortable», assure l’institution qui veut attirer l’attention sur le réchauffement climatique. Une méthode bien plus intelligente que l’aspersion d’œuvres avec quelque liquide salissant. Mais est-elle plus efficace?

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    L’adieu au rêve

    16-07-2024

    L’adieu au rêve

    Un jeune amateur de sport à la fin des années 1990 en Valais pouvait tout imaginer. Un feu d’artifice au-dessus de Valère et de Tourbillon plus imposant que celui du...

    Les oubliés des Jeux

    16-07-2024

    Les oubliés des Jeux

    Les perturbations politiques l’ont fait un peu oublier, mais Paris accueille dans quelques jours les Jeux olympiques d’été. Apparemment peu enthousiaste, la population redoute le chaos, quand d’aucuns parlent déjà...

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    16-07-2024

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    Le Valais a l’abricotine et Zoug le kirsch; le Jura a la damassine. Protégée par une AOP, cette eau-de-vie montre que le produit transformé compte parfois plus que le fruit...

    Maison de quartier aux Grottes

    16-07-2024

    Maison de quartier aux Grottes

    Depuis 28 ans, l’équipe de l’association de quartier Pré en bulle, à Genève, déploie toute sa créativité pour renforcer les liens sociaux et amener les habitants à se rencontrer. Des...

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    16-07-2024

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    Ayant grandi à Zurich avant de faire carrière à Paris, Louise Catherine Breslau (1856-1927) peut être considérée comme l’artiste impressionniste suisse la plus fameuse. Au MCBA de Lausanne, on admire...

    Saint-Loup soigne sa mue

    16-07-2024

    Saint-Loup soigne sa mue

    Santé et spiritualité ont fait la réputation du plateau situé sur les hauts de Pompaples. Pour ne pas la perdre, la communauté religieuse qui s’y est installée en 1852 doit...

    Synode: déceptions à prévoir

    16-07-2024

    Synode: déceptions à prévoir

    La dernière étape du chemin synodal lancé par François ne répondra pas aux attentes de certains milieux. L’Instrumentum laboris qui servira de base de travail aux discussions de cet automne...

    TV: Quand le sport fait mal

    16-07-2024

    TV: Quand le sport fait mal

    Abus physiques, psychologiques, émotionnels et sexuels: les jeunes sportifs d’élite sont au cœur d’une véritable «course à l’armement sportif» et d’une course aux médailles. Enquête accablante et mise en lumière...

    L'animal du mois: Le sanglier

    17-07-2024

    L'animal du mois: Le sanglier

    Histoire Le sanglier. L’automne touche à sa fin, les arbres sont à présents dénudés, prêts à revêtir leur manteau d’hiver. Installé face à ce vaste horizon, je me laisse soudain surprendre...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés