L’avenir de la culture Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Le grand retour des festivals rythme la vie des Suisses, cet été plus que jamais. On sait pourquoi: les mélomanes en ont été sevrés par la pandémie. Si certains ont pu goûter aux joies de la musique en plein air l’an dernier, c’était dans des conditions rebutantes: masquée, la fête n’était pas au rendez-vous; elle ne l’est vraiment que maintenant.

    Chacun (ou presque) court les événements tel une cigale avide de refrains entonnés à tue-tête, surtout au coude-à-coude. «On ressent la même chose qu’un plongeur qui, après une apnée, retrouve le bonheur de respirer», a imagé Daniel Rossellat, le patron du Paléo, ému aux larmes par le retour en force de 250’000 spectateurs sur la plaine de l’Asse à Nyon. Il y a beaucoup de cela dans cette soif de rattrapage. Observons cependant que le plongeur aime le vertige des profondeurs, là où il souhaite précisément se rendre. Emerger à la surface est un soulagement physiologique, mais pas un but en soi: plutôt la fin naturelle d’un exploit.

    Ce «retour en force» de la culture ne doit pas faire illusion.

    C’est que tout n’est pas si rose dans le monde de la musique. Ce «retour en force» de la culture – mot totem qui recouvre tout et n’importe quoi – ne doit pas faire illusion. Si plus d’une personne confinée s’est découvert une passion pour la lecture, le virus des grands livres n’a pas pour autant gagné la bataille du «retour à la normale». On peut en dire autant des musées et des arts vivants.

    La réalité, nous la connaissons, hélas: la numérisation est désormais accolée à chaque secteur culturel. Ce serait l’avenir soi-disant radieux et incontournable du «monde d’après»… Ainsi, plus de 60% des Français passent leur temps libre devant les écrans, un taux grosso modo identique pour les Suisses. Et pas pour se rendre dans des salles de cinéma diffusant des chefs-d’œuvre d’Alfred Hitchcock, de Takeshi Kitano ou de Paul Thomas Anderson.

    CL’enjeu majeur est pourtant là: que la culture approfondisse et élève la vie intérieure de chacun plutôt qu’elle réunisse dans des bains de foule des «consommateurs» qui, le temps d’une canicule et d’un concert, oublient leur écran vampirique en se souvenant qu’ils font partie d’une humanité suante et dansante. Ultra moderne solitude, chantait Alain Souchon en d’autres temps

    Articles en relation


    Festival Metanoia

    Le Festival Metanoia aura lieu cette année du 12 au 16 juillet dans le monastère de Bethanien, près du Ranft, et il sera bilingue. Deux innovations pour ce festival chrétien en plein air qui rassemble jeunes, familles et aînés pour des temps de prière et de convivialité.


    Des festivals en famille

    Durant l’été, certains festivals proposent de vivre des expériences fortes et inédites en famille. Immersion au plusQ’île de Bienne, où les spectacles sont pour tous les âges, sur l’herbe comme sous les chapiteaux.


    L’humour en piste

    Alors que le Montreux Comedy Festival se développe à l’international, et particulièrement en Afrique, Bérengère Krief présente le gala La piste aux étoiles avec une constellation d’humoristes suisses et francophones de haut vol sur la Riviera vaudoise.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    L’adieu au rêve

    16-07-2024

    L’adieu au rêve

    Un jeune amateur de sport à la fin des années 1990 en Valais pouvait tout imaginer. Un feu d’artifice au-dessus de Valère et de Tourbillon plus imposant que celui du...

    Les oubliés des Jeux

    16-07-2024

    Les oubliés des Jeux

    Les perturbations politiques l’ont fait un peu oublier, mais Paris accueille dans quelques jours les Jeux olympiques d’été. Apparemment peu enthousiaste, la population redoute le chaos, quand d’aucuns parlent déjà...

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    16-07-2024

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    Le Valais a l’abricotine et Zoug le kirsch; le Jura a la damassine. Protégée par une AOP, cette eau-de-vie montre que le produit transformé compte parfois plus que le fruit...

    Maison de quartier aux Grottes

    16-07-2024

    Maison de quartier aux Grottes

    Depuis 28 ans, l’équipe de l’association de quartier Pré en bulle, à Genève, déploie toute sa créativité pour renforcer les liens sociaux et amener les habitants à se rencontrer. Des...

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    16-07-2024

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    Ayant grandi à Zurich avant de faire carrière à Paris, Louise Catherine Breslau (1856-1927) peut être considérée comme l’artiste impressionniste suisse la plus fameuse. Au MCBA de Lausanne, on admire...

    Saint-Loup soigne sa mue

    16-07-2024

    Saint-Loup soigne sa mue

    Santé et spiritualité ont fait la réputation du plateau situé sur les hauts de Pompaples. Pour ne pas la perdre, la communauté religieuse qui s’y est installée en 1852 doit...

    Synode: déceptions à prévoir

    16-07-2024

    Synode: déceptions à prévoir

    La dernière étape du chemin synodal lancé par François ne répondra pas aux attentes de certains milieux. L’Instrumentum laboris qui servira de base de travail aux discussions de cet automne...

    TV: Quand le sport fait mal

    16-07-2024

    TV: Quand le sport fait mal

    Abus physiques, psychologiques, émotionnels et sexuels: les jeunes sportifs d’élite sont au cœur d’une véritable «course à l’armement sportif» et d’une course aux médailles. Enquête accablante et mise en lumière...

    L'animal du mois: Le sanglier

    17-07-2024

    L'animal du mois: Le sanglier

    Histoire Le sanglier. L’automne touche à sa fin, les arbres sont à présents dénudés, prêts à revêtir leur manteau d’hiver. Installé face à ce vaste horizon, je me laisse soudain surprendre...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés