Le maître du réel Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Eviter l’écueil du misérabilisme est difficile quand il s’agit de parler d’Haïti. On ne compte plus les calamités accumulées par «la perle des Antilles»; un surnom qui non seulement date (il remonte à l’Ancien régime esclavagiste), mais qui tranche durement avec la réalité locale.

    La liste des malheurs haïtiens est longue. Régimes autoritaires qui s’enchaînent et se ressemblent tels de mauvais siamois. Ephémères phases d’espoir, quand un timide changement se profile, suivies de chutes dans le désespoir, voire le chaos. Misère affligeante. Corruption endémique. Exode des cerveaux. Division sociale et raciale non dite entre Noirs et mulâtres. Catastrophes écologiques (déforestation massive) ou naturelles, les stigmates du tremblement de terre de janvier 2010 étant encore prégnantes. Et, désormais, la violence hallucinante de gangs dans une société déliquescente, impuissante devant le retour du choléra.

    Ni l’argent aveugle ni le coeur myope.

    Que faire? C’est la question posée par notre article d’ouverture. Il montre combien l’enfer est pavé de bonnes intentions. L’aide humanitaire se révèle en eet un cadeau empoisonné. Ses effets pervers s’amoncellent. Les ONG, qu’on a longtemps cru au-dessus de tout soupçon, ont la fâcheuse tendance à se substituer à l’Etat. On savait à quel point les multinationales trop fortes font de l’ombre aux structures étatiques. On observe désormais en Haïti, ailleurs également, que des programmes d’aide ne doivent pas doubler un Etat famélique. Palier des carences est peut-être positif dans un premier temps. Mais attention: encore faut-il que la puissance publique ne maigrisse pas encore plus sous l’effet d’un soutien a priori bien intentionné.

    Le danger peut donc venir aussi bien de l’avidité pour l’argent aveugle que de la politique du cœur rendue myope par ses propres ambitions. Dans les deux cas, une fois le rideau de l’illusion déchiré, on retombe dans la réalité. Celle-ci est finalement le meilleur des maîtres. C’est en partant du terrain que l’on pose un diagnostic juste des maux auxquels on fait face. Et c’est sur cette base que l’on doit penser et coordonner une reconstruction durable et bénéfique. Pour les habitants. Et avec humilité, car c’est toujours sur l’épreuve de la réalité que l’être humain bute.

    Articles en relation


    Haïti dans la tourmente

    Séismes, cyclones, assassinat du président Jovenel Moïse, doublement du prix de l’essence: la «perle des Antilles» traverse la plus grave crise de son histoire récente. Alors qu’une solution existe, estime le spécialiste Frédéric Thomas. Caritas Suisse poursuit de son côté la construction de maisons antisismiques pour les Haïtiens.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    L’adieu au rêve

    16-07-2024

    L’adieu au rêve

    Un jeune amateur de sport à la fin des années 1990 en Valais pouvait tout imaginer. Un feu d’artifice au-dessus de Valère et de Tourbillon plus imposant que celui du...

    Les oubliés des Jeux

    16-07-2024

    Les oubliés des Jeux

    Les perturbations politiques l’ont fait un peu oublier, mais Paris accueille dans quelques jours les Jeux olympiques d’été. Apparemment peu enthousiaste, la population redoute le chaos, quand d’aucuns parlent déjà...

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    16-07-2024

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    Le Valais a l’abricotine et Zoug le kirsch; le Jura a la damassine. Protégée par une AOP, cette eau-de-vie montre que le produit transformé compte parfois plus que le fruit...

    Maison de quartier aux Grottes

    16-07-2024

    Maison de quartier aux Grottes

    Depuis 28 ans, l’équipe de l’association de quartier Pré en bulle, à Genève, déploie toute sa créativité pour renforcer les liens sociaux et amener les habitants à se rencontrer. Des...

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    16-07-2024

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    Ayant grandi à Zurich avant de faire carrière à Paris, Louise Catherine Breslau (1856-1927) peut être considérée comme l’artiste impressionniste suisse la plus fameuse. Au MCBA de Lausanne, on admire...

    Saint-Loup soigne sa mue

    16-07-2024

    Saint-Loup soigne sa mue

    Santé et spiritualité ont fait la réputation du plateau situé sur les hauts de Pompaples. Pour ne pas la perdre, la communauté religieuse qui s’y est installée en 1852 doit...

    Synode: déceptions à prévoir

    16-07-2024

    Synode: déceptions à prévoir

    La dernière étape du chemin synodal lancé par François ne répondra pas aux attentes de certains milieux. L’Instrumentum laboris qui servira de base de travail aux discussions de cet automne...

    TV: Quand le sport fait mal

    16-07-2024

    TV: Quand le sport fait mal

    Abus physiques, psychologiques, émotionnels et sexuels: les jeunes sportifs d’élite sont au cœur d’une véritable «course à l’armement sportif» et d’une course aux médailles. Enquête accablante et mise en lumière...

    L'animal du mois: Le sanglier

    17-07-2024

    L'animal du mois: Le sanglier

    Histoire Le sanglier. L’automne touche à sa fin, les arbres sont à présents dénudés, prêts à revêtir leur manteau d’hiver. Installé face à ce vaste horizon, je me laisse soudain surprendre...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés