Un an de conflit Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Sélection TV

  • Le 24 février 2022, les troupes russes entraient en Ukraine. Pour marquer ce triste anniversaire, la RTS propose une soirée spéciale avec notamment deux reportages bouleversants: Les survivants de Marioupol et Russie, journal d’une année de guerre.

    Marioupol était un grand port du sud-est de l’Ukraine sur la mer d’Azov. Ses 430’000 habitants la surnommaient la ville de l’avenir. Fortement tournée vers l’Europe depuis 2014, elle était perçue comme la «perle du Donbass». Ville plurielle rassemblant beaucoup de cultures différentes, elle a été l’une des premières cibles de l’armée russe. En deux mois à peine, elle a été détruite par les obus et les bombes russes. Les autorités ont dénombré quelque 20’000 morts. Le réalisateur britannique Robin Barnwell raconte cette triste réalité qu’il a filmée dès les premières heures. Il donne la parole à toute une série de femmes réfugiées soit à l’ouest de l’Ukraine, soit en Europe. A la clé: des témoignages bouleversants entrecoupés d’extraits de discours de Vladimir Poutine qui racontent une autre histoire. Saisissant!

    De l’autre côté de la frontière, sous le choc dès le premier jour de la guerre, Natacha Rostova, une jeune réalisatrice russe, a décidé de saisir sa caméra et son Smartphone et d’enfreindre les règles de la censure pour enregistrer clandestinement les témoignages de ses compatriotes. Sous couvert d’anonymat, des couples et des soldats racontent l’impact du conflit sur leurs vies, à Vychni Volotchek, une petite ville ordinaire à quelques kilomètres de Saint-Pétersbourg.

    Journal de guerre

    De retour du front, des jeunes militaires racontent l’horreur des combats et les manquements de leur armée. Malgré la propagande massive de l’Etat, qui évoque notamment des attaques de l’Occident contre la Russie, leurs avis évoluent, le doute s’insinue sur le bienfondé de leur présence en Ukraine. Ainsi, certains hésitent à quitter leur pays pour ne pas devoir aller ou retourner au combat. D’autres programmes de la RTS marqueront encore cette date symbolique. Notamment le 24 février avec des duplex d’Ukraine pendant le journal télévisé.

    Articles en relation


    La paix, et une bonne

    Le problème des guerres c’est qu’elles finissent par finir. Il faut alors gérer les antagonismes, souvent préexistants, que l’on a exacerbés. Or ce que nous vivons à l’échelle de nos querelles personnelles vaut en géopolitique: il est aisé de se déchirer, il est malaisé de se réconcilier. La paix qu’il faudra conclure avec la Russie sera difficile. Il faudra réconforter les victimes de trop d’horreurs sans conforter l’agresseur dans ses prétentions. Le placer face à ses responsabilités – mais sans l’humilier, préconisait il y a deux ans le président français.


    Le bien peut être injuste

    Le pape a donc dérapé. Encore. Ce bougre de François a à nouveau défendu la vie (mais où s’arrêtera-t-il?). Pas par obscurantisme, cette fois – ce n’était pas une critique de l’avortement ou de l’aide au suicide. Mais par poutinolâtrie: il a souhaité que l’Ukraine ait «le courage d’agiter le drapeau blanc».


    Ukraine: les visages de la guerre

    Le 24 février 2022, Vladimir Poutine lançait l’«opération spéciale» visant à «dénazifier» l’Ukraine, guerre que les Ukrainiens nomment «l’invasion à grande échelle». Dans le Donbass, où la confrontation dure depuis dix ans, volontaires locaux et étrangers défendent le drapeau jaune et bleu.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    L’adieu au rêve

    16-07-2024

    L’adieu au rêve

    Un jeune amateur de sport à la fin des années 1990 en Valais pouvait tout imaginer. Un feu d’artifice au-dessus de Valère et de Tourbillon plus imposant que celui du...

    Les oubliés des Jeux

    16-07-2024

    Les oubliés des Jeux

    Les perturbations politiques l’ont fait un peu oublier, mais Paris accueille dans quelques jours les Jeux olympiques d’été. Apparemment peu enthousiaste, la population redoute le chaos, quand d’aucuns parlent déjà...

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    16-07-2024

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    Le Valais a l’abricotine et Zoug le kirsch; le Jura a la damassine. Protégée par une AOP, cette eau-de-vie montre que le produit transformé compte parfois plus que le fruit...

    Maison de quartier aux Grottes

    16-07-2024

    Maison de quartier aux Grottes

    Depuis 28 ans, l’équipe de l’association de quartier Pré en bulle, à Genève, déploie toute sa créativité pour renforcer les liens sociaux et amener les habitants à se rencontrer. Des...

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    16-07-2024

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    Ayant grandi à Zurich avant de faire carrière à Paris, Louise Catherine Breslau (1856-1927) peut être considérée comme l’artiste impressionniste suisse la plus fameuse. Au MCBA de Lausanne, on admire...

    Saint-Loup soigne sa mue

    16-07-2024

    Saint-Loup soigne sa mue

    Santé et spiritualité ont fait la réputation du plateau situé sur les hauts de Pompaples. Pour ne pas la perdre, la communauté religieuse qui s’y est installée en 1852 doit...

    Synode: déceptions à prévoir

    16-07-2024

    Synode: déceptions à prévoir

    La dernière étape du chemin synodal lancé par François ne répondra pas aux attentes de certains milieux. L’Instrumentum laboris qui servira de base de travail aux discussions de cet automne...

    TV: Quand le sport fait mal

    16-07-2024

    TV: Quand le sport fait mal

    Abus physiques, psychologiques, émotionnels et sexuels: les jeunes sportifs d’élite sont au cœur d’une véritable «course à l’armement sportif» et d’une course aux médailles. Enquête accablante et mise en lumière...

    L'animal du mois: Le sanglier

    17-07-2024

    L'animal du mois: Le sanglier

    Histoire Le sanglier. L’automne touche à sa fin, les arbres sont à présents dénudés, prêts à revêtir leur manteau d’hiver. Installé face à ce vaste horizon, je me laisse soudain surprendre...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés