Intoxiqués aux sucres Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Sélection TV

  • Ils sont partout. Ce sont les poids lourds des produits industriels et d’une partie de notre alimentation. Pourtant, les sucres nous font grossir, ils endommagent notre foie, ils épuisent notre pancréas et détruisent nos vaisseaux sanguins en silence. Une enquête de 36,9°.

    Plus addictifs que la cocaïne, du moins pour les rats de laboratoire, les grains de sucre ont envahi notre alimentation. Nous sommes toujours plus nombreux à en consommer beaucoup trop: plus de trente-cinq kilos par personne et par an, soit quatre fois plus que ce que recommande l’Organisation mondiale de la santé. Résultat: 15% de la population mondiale est en surpoids. Ce qui provoque une véritable épidémie d’obésité avec son lot de complications sanitaires: AVS, infarctus, diabète, foie gras, etc. Nous sommes tous programmés pour aimer les saveurs sucrées, c’est dans nos gènes. Les glucides fournissent de l’énergie au corps. Mais, comme une drogue, ils fonctionnent en activant notre système de reconnaissance à travers la dopamine. Pour certains, cela tourne à l’addiction: impossible de résister au sucré. L’industrie alimentaire le sait bien, elle qui depuis les années 1960, alors que le gras devenait l’ennemi à abattre, a fait du sucre sous toutes ses formes sont composant favori.

    Sirop miracle

    Il existe plus de cinquante dénominations pour le sucre. Les sucres de synthèse aident à conserver les aliments plus longtemps et à leur donner plus de texture. La star de l’agroalimentaire, c’est le sirop de glucose-fructose à base de maïs. Il a envahi la plupart des aliments industriels. Bon marché, ce roi de l’illusion joue à cache-cache avec les consommateurs. Conséquence nos foies deviennent gras, comme ceux des oies avant Noël. Sans le savoir, de nombreuses personnes sont victimes de la maladie du foie gras. Gourmandes, en surpoids ou encore grandes consommatrices de sodas, elles empoisonnent leur foie qui ne peut plus stocker les sucres, les transformant en gras. Les cellules se dégradent et la maladie progresse sournoisement. Heureusement, le foie est un des rares organes capables de se régénérer. Il ne reste qu’à entamer un sevrage et à bouger. 

    Articles en relation


    Comment soigner les coûts de la santé?

    Le 9 juin, les Suisses se prononceront sur deux initiatives cherchant à limiter la hausse des primes maladie. Des sparadraps insuffisants pour soigner un système de santé exsangue, selon deux experts. Ils en appellent à un questionnement éthique et sociétal de fond pour limiter les coûts.


    Un bisou et une plante verte

    Ce sont deux sparadraps pareils à celui dont ne peut se défaire le capitaine Haddock. L’AVS et les primes maladie sont des problèmes que l’on n’a jamais réglés et dont on n’est jamais débarrassé. Pas une année ne passe sans qu’ils ne nous préoccupent. Et voici qu’après la treizième rente au printemps, les coûts de la santé feront l’objet de deux votes populaires le 9 juin.


    L’amitié à l’épreuve d’Alzheimer

    Si le tabou disparaît autour de la démence – dont Alzheimer est la forme la plus fréquente avec 153’000 cas en Suisse –, les interactions avec les malades peuvent mettre mal à l’aise ou effrayer. Avec le risque que ceux-ci soient délaissés. Or le maintien d’une vie sociale est essentiel.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    L’adieu au rêve

    16-07-2024

    L’adieu au rêve

    Un jeune amateur de sport à la fin des années 1990 en Valais pouvait tout imaginer. Un feu d’artifice au-dessus de Valère et de Tourbillon plus imposant que celui du...

    Les oubliés des Jeux

    16-07-2024

    Les oubliés des Jeux

    Les perturbations politiques l’ont fait un peu oublier, mais Paris accueille dans quelques jours les Jeux olympiques d’été. Apparemment peu enthousiaste, la population redoute le chaos, quand d’aucuns parlent déjà...

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    16-07-2024

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    Le Valais a l’abricotine et Zoug le kirsch; le Jura a la damassine. Protégée par une AOP, cette eau-de-vie montre que le produit transformé compte parfois plus que le fruit...

    Maison de quartier aux Grottes

    16-07-2024

    Maison de quartier aux Grottes

    Depuis 28 ans, l’équipe de l’association de quartier Pré en bulle, à Genève, déploie toute sa créativité pour renforcer les liens sociaux et amener les habitants à se rencontrer. Des...

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    16-07-2024

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    Ayant grandi à Zurich avant de faire carrière à Paris, Louise Catherine Breslau (1856-1927) peut être considérée comme l’artiste impressionniste suisse la plus fameuse. Au MCBA de Lausanne, on admire...

    Saint-Loup soigne sa mue

    16-07-2024

    Saint-Loup soigne sa mue

    Santé et spiritualité ont fait la réputation du plateau situé sur les hauts de Pompaples. Pour ne pas la perdre, la communauté religieuse qui s’y est installée en 1852 doit...

    Synode: déceptions à prévoir

    16-07-2024

    Synode: déceptions à prévoir

    La dernière étape du chemin synodal lancé par François ne répondra pas aux attentes de certains milieux. L’Instrumentum laboris qui servira de base de travail aux discussions de cet automne...

    TV: Quand le sport fait mal

    16-07-2024

    TV: Quand le sport fait mal

    Abus physiques, psychologiques, émotionnels et sexuels: les jeunes sportifs d’élite sont au cœur d’une véritable «course à l’armement sportif» et d’une course aux médailles. Enquête accablante et mise en lumière...

    L'animal du mois: Le sanglier

    17-07-2024

    L'animal du mois: Le sanglier

    Histoire Le sanglier. L’automne touche à sa fin, les arbres sont à présents dénudés, prêts à revêtir leur manteau d’hiver. Installé face à ce vaste horizon, je me laisse soudain surprendre...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés